Encelade

Encelade, le sixième satellite de Saturne par sa taille est l’endroit par excellence dans le système solaire ou chercher de la vie extra-terrestre. En 2015, la sonde Cassini a démontré qu’Encelade renferme un océan liquide qui couvre l’ensemble de la surface rocheuse sous la couche de glace. On pense que l’eau a pu demeurer liquide grâce à la chaleur dégagée par les forces de marée de Saturne. C’est également ce qui expliquerait la présence de geyser d’eau, d’hydrogène et d’autres éléments volatils et de roches. On a même récemment détecté depuis la terre du méthanol dans le panache d’un geyser. Une étude de Gaël Choblet de l’Université de Nantes qui vient d’être publiée dans la revue nature astronomy,  tente de démontrer que cette activité géologique aurait pu durer depuis des milliards d’années.

Photo NASA (https://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA17202.jpg)

De l’eau liquide, un gradient thermique, des molécules organiques,  les trois ingrédients qui ont menés à l’apparition de la vie sur terre, se retrouvent donc sur Encelade qui devient avec Titan, le meilleur candidat à la plus grande découverte de tous les temps: la découverte de la vie ailleurs que sur la terre.

Références:

  1. Xavier Demeersman, Le satellite Encelade abriterait bien un océan global. Futura sciences
  2. NASA: Cassini finds global ocean in Saturn’s Moon Enceladus
  3. Brice Louvet, Sur Encelade, une molécule organique vient d’être détectée depuis la terre. sciencepost.fr
  4. Gaël Choblet, Gabriel Tobie, Christophe Sotin, Marie Běhounková, Ondřej Čadek, Frank Postberg& Ondřej , Souček, Powering prolonged hydrothermal activity inside Enceladus, nature astronomy, 6 novembre 2017.
  5. Mathieu Perreault, De la vie depuis des milliards d’années sur une lune de Saturne?, La Presse+, 12 novembre 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *