208 bonnes raisons de vivre à l’ère numérique

La guerre est, malheureusement, un phénomène naturel chez l’espèce humaine. En fait, on ne connaît que deux espèces animales qui font la guerre: l’homme et le chimpanzé!

Ce qui est, heureusement,  moins normal, est le faible taux de mortalité du aux conflits armés à l’ère numérique. 

La guerre est présentement la 40 ième cause de mortalité dans le monde avec environ 180 000 morts par année. Avec une population de 7,2 millards d’habitants, c’est un taux de 0,0024% par année.

À l’ère des chasseurs-cueilleurs, ce taux était estimé à 0,5%, soit 208 fois plus qu’aujourd’hui.

Chez les quelques tribus de chasseurs-cueilleurs qui subsistent, on remarque que deux tiers sont constamment en guerres tribales et que 90% de ces sociétés sont en guerre au moins une fois par année. Chez les chasseurs-cueilleurs, environ 25-30% des hommes pouvait s’attendre à mourir de manière violente.

À titre de comparaison, durant la seconde guerre mondiale qui fut le plus grand conflit de tous les temps, le taux de mortalité était d’environ 0,4% par année. On estime qu’environ 60 millions de personnes ont perdu la vie durant les six années du conflit. 

En 2018, avec un taux de mortalité de 0,5% par année, c’est environ 37,5 millions de personnes qui périraient à chaque année lors de conflits armés, soit plus que la population du Canada (36,7 millions en 2017).

Décidément, on a au moins 208 fois plus de bonnes raisons de vivre à l’ère numérique.

Sources:

  1. The Economist, Dec 19th 2007
  2. https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/12-581-x/2018000/pop-fra.htm
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_dans_le_monde
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.